Le gai savoir

Le gai savoir

Nietzsche, Friedrich

Editorial Le Livre de Poche
Lugar de edición Paris, Francia
Fecha de edición diciembre 1993 · Edición nº 1

Idioma francés

EAN 9782253063865
Libro


valoración
(0 comentarios)



P.V.P.  7,50 €

Sin ejemplares (se puede encargar)

Resumen del libro

Ce livre [...] semble être écrit dans le langage d'un vent de dégel : on y trouve de la pétulance, de l'inquiétude, des contractions et un temps d'avril, ce qui fait songer sans cesse au voisinage de l'hiver, tout autant qu'à la victoire sur l'hiver, à la victoire qui arrive, qui doit arriver, qui est peut-être déjà arrivée... La reconnaissance rayonne sans cesse, comme si la chose la plus inattendue, ce fut la guérison. " Gai savoir " : qu'est-ce sinon les saturnales d'un esprit qui a résisté patiemment, sévèrement, froidement,, sans se soumettre, mais sans espoir, - et qui maintenant, tout à coup, est assailli par l'espoir de guérison, par l'ivresse de la guérison ? [...] " Incipit tragaedia " - est-il dit à la fin de ce livre d'une simplicité inquiétante : que l'on soit sur ses gardes ! Quelque chose d'essentiellement malicieux et méchant se prépare : incipit parodia, cela ne laisse aucun doute... Friedrich Nietzsche Ecrit entre 1881 et 1887, publié une première fois en 1882, dans une version incomplète, repris et parachevé ensuite. Le Gai Savoir confirme et conforte le radicalisme nietzschéen. Les grands thèmes de sa réflexion sont désormais parvenus à leur pleine maturité. L'idéal, la nécessité de l'héroïsme en philosophie, l'analyse de la décadence, mais aussi le principe de l'éternel retour, le mythe de Zarathoustra, la connaissance, la religion c'est un véritable bréviaire du " nietzschéisme " qui apparaît au fil des pages.

Biografía del autor

Más conocido como filósofo, Friedrich Nietzsche (1844-1900) escribió una cantidad notable de poemas. Algunos de ellos fueron publicados en vida del autor, como los Idilios de Mesina (1882), aquellos insertos en La gaya ciencia (1882) y Así habló Zaratustra (1883) y los magistrales Ditirambos de Dioniso (1891). Otros muchos solo vieron la luz después de su muerte. Su poesía, enérgica, audaz y delicada, completa y acompaña su pensamiento filosófico: a través de ella no solo transitamos por algunas de las principales ideas de Nietzsche x{0026}#x02013;la voluntad de poder, el amor fati, el superhombrex{0026}#x02013; sino también algunos de los paisajes que enmarcaron el nacimiento de tales conceptos, desde las brumas germánicas a los estremecedores atardeceres sorrentinos.




Para mejorar la navegación y los servicios que prestamos utilizamos cookies propias y de terceros. Entendemos que si continúa navegando acepta su uso.
Infórmese aquí  aceptar cookies.