Eventos

mar 17 Oct 2017

RENCONTRE LITTÉRAIRE | L’Espagne de Florence Delay

RENCONTRE LITTÉRAIRE | L’Espagne de Florence Delay

Redécouvrir l’Espagne à travers le regard attentif et subtil de Florence Delay est un délicieux voyage. Écrivaine, scénariste et traductrice, cette grande dame de la littérature française est passionnée d’Espagne, pays qu’elle a découvert à travers ses écrivains.
Mardi 17 octobre à 20h00 à l’Institut Français de Madrid. En français et espagnol avec traduction simultanée. Avec la participation de l’écrivain Marcos Giralt Torrente. Rencontre modérée par François Zumbiehl. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

À l’occasion de la publication en Espagne des ouvrages Mon Espagne or et ciel (publié sous le nom Puerta de España aux éditions Turner en 2017) et Œillet rouge sur le sable (Clavel rojo en la arena, éditions Bellaterra, 2017), Florence Delay présentera son travail à Madrid et nous transmettra sa passion pour les lettres hispaniques.

L’auteure interviendra à l’Institut français de Madrid le mardi 17 octobre à 20h00 en compagnie du professeur de lettres François Zumbiehl et de l’écrivain Marcos Giralt Torrente, pour présenter ses deux ouvrages.

Mon Espagne or et ciel est un voyage dans le temps, de Calderón de la Barca jusqu’à García Lorca, du Siècle d’Or à la Génération de 27, du génie de la Célestine aux rêves de Ramón, dans un dialogue presque de vive voix avec les auteurs et les œuvres qui ont construit le paysage primordial de l’auteure. « Mon Espagne, ce furent les livres. Ce fut d’abord en lisant et en traduisant que j’ai découvert ce pays auquel je dois tant », explique-t-elle.

Œillet rouge sur le sable est une évocation des accidents mortels les plus emblématiques de l’histoire de la tauromachie, mais surtout une méditation poétique sur les méandres que peut emprunter le destin dans les arènes de taureaux.

 

Le mercredi 18 octobre à 19h30, l’auteure interviendra à la Residencia de Estudiantes de Madrid, pour un événement intitulé « Rencontre avec Florence Delay : un parcours au sein de sa biographie intellectuelle », auquel participeront Manuel Arroyo, Ado Arrietta et Manuel Arranz. Cette rencontre consistera en un dialogue avec l’hispaniste sur quelques thématiques principales de son parcours de chercheure ; notamment la découverte de la culture espagnole à travers José Bergamín, la poésie de Lorca, la génération du 27 et le Siècle d’Or, la peinture de Zurbarán et le baroque espagnol. Au début de chaque bloc thématique, des petits extraits du documentaire Las artes del vuelo, Florence Delay, réalisé par Andrés Valentín-Gamazo et produit par Carmen et Lorenza Escardó, seront projetés.

 

Florence Delay

(1941, Paris) Membre de l’Académie Française, elle écrit des romans et essais, et est également traductrice, notamment de grandes œuvres du théâtre classique espagnol. Elle a travaillé comme scénariste et actrice, incarnant Jeanne d’Arc dans le film emblématique de Robert Bresson. Sa passion pour la littérature et les taureaux l’a amenée à entamer une grande amitié avec José Bergamín, à qui elle a dédié de nombreux essais.

Son premier roman, Minuit sur les jeux, a été publié en 1973. Parmi d’autres distinctions, elle a reçu le prix Femina en 1983, ainsi que le prix de l’Essai de l’Académie Française en 1999 pour Dit Nerval, publié en espagnol par les éditions Turner. En Espagne, ses œuvres Mes cendriersIl me semble, mesdamesŒillet rouge sur le sable et Mon Espagne or et ciel ont été traduites.

Marcos Giralt Torrente (1968, Madrid). Écrivain et critique littéraire madrilène, fils du peintre Juan Giralt et petit-fils de l’écrivain espagnol Gonzalo Torrente Ballester. Après avoir suivi des études en Philosophie, il décide de s’orienter vers la littérature à partir de 1995. En 1999 son livre París (Anagrama) reçoit le Prix Herralde dans la catégorie roman, et en 2010 son œuvre Tiempo de vida (Anagrama) reçoit le prestigieux prix espagnol Premio Nacional de Narrativa. Il est également l’auteur du roman Los seres felices (Anagrama 2005) ainsi que de plusieurs recueils de nouvelles. Il a été résident à l’Académie espagnole à Rome en tant qu’écrivain.

François Zumbiehl, professeur titulaire en lettres classiques et docteur en anthropologie, il a occupé le poste de conseiller culturel auprès de l’Ambassade de France en Espagne, et plus récemment il a été directeur adjoint à Casa de Velázquez à Madrid, ainsi que directeur de culture à l’organisation intergouvernementale Unión Latina. Il a publié en Espagne et en France plusieurs titres dédiés à l’intimité artistique des toreros, tels que Le discours de la corrida (Verdier) ou Manolete, aux éditions Autrement. Il est aussi l’auteur d’autres titres reconnus dans le monde de la tauromachie comme Une brève histoire de la corrida (Jean-Claude Béhar) ou Des toros dans la tête (Autrement).

Réservation en cliquant ici


Para mejorar la navegación y los servicios que prestamos utilizamos cookies propias y de terceros. Entendemos que si continúa navegando acepta su uso.
Infórmese aquí  aceptar cookies.